Les six moyens qu’utiliseront les internautes pour contourner HADOPI

Après moult rebondissements et batailles en tout genre, une partie du gouvernement Français a finalement obtenu gain de cause. Cette année verra donc naître les actions les plus agressives à l’encontre du piratage et des citoyens Français qui téléchargent certains fichiers en toute illégalité. Si l’on en croît les différents ministres, sénateurs, députés etc. ces actions réduiront considérablement le piratage. Un enthousiasme prématuré ! Cela aurait pu être possible, si les mesures n’étaient pas si facilement contournables… Alors, comment contourner HADOPI ?

Après quelques épiques empoignades juridiques, vote après vote, refus après refus, protestations sur protestations, une partie du gouvernement français a finalement obtenu gain de cause. En 2010, les Français qui partageront des fichiers illégalement seront soumis à la fameuse riposte graduée (Three Strikes Law).

  1. Lorsque une personne qui télécharge illégalement un fichier est attrapée pour la première fois, le propriétaire de la connexion Internet utilisée pour l’infraction présumée est notifié par un email d’avertissement.
  2. En cas de récidive, un courrier sera envoyé par voie postale jusqu’au domicile de ce dernier.
  3. Enfin, en cas de refus d’obtempérer, le titulaire de la connexion sera cité à comparaître devant un juge qui aura le pouvoir d’infliger une amende voire de couper définitivement l’accès à Internet.

Le sénateur Monsieur Michel Thiollière, confiant, a confessé à la BBC que la loi HADOPI aura l’effet désiré ; Qu’après le deuxième avertissement la plupart des personnes averties arrêteront de télécharger pour de bon.

Ce que nous pensons c’est qu’à la suite du premier message… environ 75% des personnes mettront fin à leur usage illicite de l’Internet.

Après le second message 95% rompront avec ce mauvais usage

Ces données sont statistiquement viables et les rapports, entendus de cette manière, ne seront certainement pas erronés.

Il est toutefois bien plus probable qu’après avoir reçu un premier avertissement, ou même avant, les internautes français essaieront de trouver un moyen de contourner HADOPI. Et de manière surprenante, cela est extrêmement simple.

Options gratuites

LES MOTEURS DE RECHERCHES MP3

Hormis, les alternatives légales telles Deezer ou Spotify, l’un des moyen les plus simple pour trouver de la musique sur Internet et contourner HADOPI est d’utiliser un moteur de recherches MP3. Une étape simple pour les internautes tant l’offre de ce type de site est large. Des sites comme Skreemr, Songza, beeMP3, MP3Realm et AirMP3 sont très simple à utiliser et tant que l’envoi de fichiers n’est pas permis sur le site, les propriétaires sont difficilement condamnables. Enfin, pour ceux et celles qui n’auraient pas confiance, Google offre les mêmes avantages avec son option de recherche filetype:.

LES LIENS DE TÉLÉCHARGEMENTS DIRECTS

Depuis 2008, les différents blogs et forums proposant des liens vers de la musique, des films, des séries TV ou des jeux hébergés sur des sites de stockage (apellés aussi cyberlocker) se multiplient. Et bien que les liens de téléchargements peuvent être rapidement démantelés par les propriétaires des droit d’auteur, ils sont souvent tout aussi vite remplacés par la communauté qui fréquente ces sites. L’industrie musicale mondiale est particulièrement préoccupée par ce phénomène. D’autant que traquer les personnes qui téléchargent via Rapidshare, ou le non moins célèbre Megaupload, est juste irréalisable et irréaliste.

Bien entendu il existe des alternatives complètement légales comme Jamendo.

MUSIQUE ET VIDÉO EN STREAMING

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes de streaming hébergeant des films ou des séries en intégralité.

Aux États-Unis, bien qu’il ne faille pas chercher bien loin pour trouver un site de vidéo en streaming, pour celles et ceux qui ne veulent plus être embêtés par des dizaine de fenêtre de publicité, il existe OVGuide un moteur de recherche proposant des milliers de films, séries et vidéos. OVGuide répertorie des sites tiers proposant des films ou séries TV à visionner en streaming, sans téléchargement, à partir de la plupart des navigateurs.

Notons tout de même l’aspect inconfortable de cette alternative : il faut parfois chercher plusieurs minutes et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Comme stipulé un peu plus haut, le streaming de musique est aujourd’hui complètement légal au travers de solutions comme Deezer, Grooveshark ou Spotify.

LE NAVIGATEUR MOZILLA ET SES PLUGINS

Il existe depuis quelques temps des plugins (extensions) pour le navigateur Firefox permettant de récupérer des contenus médias sur n’importe quel site Internet. Presque aussi simple qu’un « clic droit enregistrer sous » pour contourner HADOPI.

Options payantes

TELECHARGER DES MP3 HORS DE SES FRONTIÈRES

Il existe, hors de nos contrées et spécialement en Russie, plusieurs sites proposant le téléchargement payant de MP3. Avantages : la qualité reste la même que sur iTunes ou encore Amazon, le prix est en revanche beaucoup moins élevé ! Entre 0,10 et 0,20$ pour un titre soit moins de 0,10€ (9 fois moins cher que sur iTunes).

LES NEWSGROUPS

Utiliser Usenet et les newsgroups (groupe de discussions) est l’un des moyens les plus sécurisé pour télécharger, films, musique, jeux ou séries TV. L’utilisation des newgroups est considéré comme l’alternative la plus fiable, sécurisée voire incontournable. D’ailleurs, face à HADOPI, de nombreux utilisateurs se sont déjà tournés vers cette solution !

Alors que Usenet peut sembler aux premiers abords complexe, dès que l’utilisateur découvre les fichiers .NZB – le .torrent des newgroups – tout est rapidement plus clair et plus simple. De nombreux guides et sites en Français sont disponibles pour « aider » l’internaute (voir les lectures complémentaires ci-dessous).

Tant qu’HADOPI subsistera, dépenser quelques euros pour un fournisseur newsgroup décent, signifie que jamais l’Internaute ne recevra d’email de la part des autorités et qu’à aucun moment il ne verra sa connexion interrompue.

VPN ANONYME

Alors que les méthodes ci-dessus obligent les Internautes à modifier leurs comportements, dépenser quelques euros par moi dans un VPN anonyme leur permet de ne pas changer leurs habitudes. Ils pourront continuer à utiliser BitTorrent, eD2k ou toute autre méthode de téléchargement P2P et contourner HADOPI en toute impunité.

Une fois abonné à un service tel ItsHidden (basé aux Pays-Bas), qui offre également une alternative gratuite mais limitée, les agents assermentés pour l’application d’HADOPI penseront, dupés, que l’utilisateur derrière l’adresse IP réside hors de France.

Gardons également à l’esprit que l’adresse IP, qui servira aux agents assermentés pour procéder à une recherche pro-active d’infractions, n’est pas à la base une donnée d’identification fiable des internautes. Elle peut de plus être usurpée, empruntée ou modifiée par les utilisateurs. Ainsi, le fameux tracker de torrents The Pirate Bay a d’ores et déjà annoncé que des adresses IP fictives (notamment françaises) seraient injectées afin de tromper les dits agents.


SOURCE : Six Ways File-Sharers Will Neutralize 3 Strikes chez TorrentFreak, traduit et arrangé.

LECTURES COMPLÉMENTAIRES :

Hadopi : sécurisation ou contrôle d’usage ? chez Tool Linux

NG4YOU Annuaire de fichiers Newsgroup

Télécharger Newsgroup Excellent site sur Usenet et les Newgroups

How To Use Usenet, A Beginners Guide chez TorrentFreak (ENG)

2 Commentaires Les six moyens qu’utiliseront les internautes pour contourner HADOPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *